Pour la reprise des coups de cœur du mardi, on vous emmène en voyage dans deux paysages bien différents.

 

Colette Fellous, Kyoto song, Gallimard, 2020

Un matin, Colette décide de prendre ses billets, et de partir avec sa petite-fille Lisa pour le pays du soleil levant, le Japon. Cet endroit, sa petite-fille en rêvait. C’est elle, après que sa grand-mère lui demande de partir à l’étranger, qui dit: “il y a un pays où j’aimerais vraiment aller, c’est le Japon.” Et quoi de plus beau au Japon que Kyoto. Les deux touristes découvrent les lieux jour après jour. L’auteur réalise une introspection de sa vie et est parfois malheureuse en se rappelant de mauvais moments de son passé, elle l’enfant immigré de Tunisie. Dans le livre il y a également des haïkus : courts poèmes que l’auteur a écrit en italique qui sont inspirés de leur vie là-bas ou d’auteur comme Matsuo Bashô, poète Japonais.

Ce que j’ai aimé dans ce livre c’est que Colette Fellous a vraiment été au Japon et en a ramené des photos qu’on peut voir dans le roman. Les descriptions sont très belles et ponctuées de virgules ; ça se lit très bien : ” autour, orchestrant l’espace, le jardin Hakusasonso et le rose du cerisier double qui jaillit derrière le mur du musée. La haie de petits arbres noueux aux feuilles rouges…”.

Ce livre est un véritable poème qu’on découvre au fil des pages, les phrases sont belles et nous invitent au voyage. Lisa découvre un monde qu’elle ne connaît pas et l’auteur nous emmène dans ce monde grâce à ses différentes recherches des poètes, auteurs, cinéastes Japonais qu’elle a étudié mais aussi de philosophes français comme Roland Barthes ou encore Proust. Ce voyage me donne envie de lire d’autres romans de l’auteur tellement j’ai aimé cette parenthèse enchantée et pourquoi pas un jour, moi aussi, visiter Kyoto.

Ophélie Letellier

 

Brocéliande, Forêt du petit peuple (BD, série de 7 tomes)

J’ai découvert cette série au point lecture de la Maison Bleue et étant très intéressée par les contes bretons, j’ai tout de suite accroché. En effet, cette BD reprend les contes liés à la forêt de Brocéliande, mais sans se contenter de les mettre en image. Une histoire originale se déroule au fil des pages qui est liée à la légende. Les dessins sont agréables et très détaillés ; j’ai particulièrement apprécié les décors incroyables qui s’accordent parfaitement avec la magie de Brocéliande. Le tome que j’ai le plus aimé est le 5e : Le miroir aux fées. On suit le grincheux Korrigan Saltupott dans son enquête sur la mort mystérieuse de plusieurs de ses congénères. Il est aidé par son apprenti Til’h et des fées. L’enquête est très prenante, je n’ai pas pu décrocher de la lecture.


C’est une bonne BD adulte qui nous embarque dans le monde fantastique du petit peuple breton.

 

 

Vinciane

 

Ecrit par